Motion relative à la loi Blanquer

Motion relative à la loi Blanquer
12/04/2019

Le 11 avril 2019,  le Conseil communautaire de la Communauté de Communes du Pays de Limours a adopté à l'unanimité une motion relative à la loi Blanquer dite loi sur l'école de la confiance.

L'école est à bien des égards le cœur de nos communes : par les liens sociaux qu'elle crée, par l'importance qu'accordent les parents à l'éducation de leurs enfants, et par l'ensemble des enjeux de fond qui s'expriment au travers des politiques éducatives.

Le lien entre école et commune est si fort que jusqu'à aujourd'hui, les directrices et directeurs des écoles étaient formés à tisser des liens entre la vie des établissements et les communes.

L'école est un service public qui doit rester de très grande proximité et la loi Blanquer, déjà votée à l'assemblée nationale et actuellement en lecture au Sénat, prévoit un profond bouleversement de l'éducation nationale et remet dangereusement cette proximité en question.

En effet, depuis plusieurs mois déjà, les enseignants se mobilisent contre le projet de loi de “l'école de la confiance”. Ils dénoncent l'instauration d'établissements publics des savoirs fondamentaux qui conduirait à la disparition des directeurs d'écoles au profit d'un principal de collège venant distendre le lien si fort et si nécessaire entre école et commune.

Une nouvelle fois, l'intérêt de l'enfant n'est pas au cœur de cette réforme, ni sur les enjeux pédagogiques, ni sur les enjeux d'organisation des écoles.

Remettre en cause la présence de directeurs dans nos écoles revient une fois de plus à poursuivre la dévitalisation de nos communes.

Dans l'intérêt de l'enfant, il serait aujourd'hui nécessaire que toutes les écoles maternelles et élémentaires soient dotées de personnels supplémentaires dédiés au fonctionnement de l'école afin que les directeurs et directrices puissent se consacrer pleinement aux élèves et à l'animation de nos écoles. Leur rôle premier devrait être de faire vivre des projets au sein de l'école, de faire vivre la collégialité de l'école pour la réussite des élèves.

L'enjeu de l'école de demain doit être de démocratiser l'accès aux savoirs et à la culture commune pour permettre à tous les élèves de développer les compétences nécessaires à un exercice libre et responsable de la citoyenneté.

L'intérêt des élèves et celui d'une école de proximité pour tous exige que cette loi ne soit pas mise en œuvre.

C'est pour cela que l'assemblée de la Communauté de Communes du Pays de Limours est aux côtés des enseignants et des parents d'élèves qui s'opposent à cette loi.

toutes les actualités